Razer, une société qui se définit comme «par les joueurs, pour les joueurs», a dévoilé aujourd’hui son dernier produit, un NUC modulaire baptisé Tomahawk. Disponible à la fois en tant que package barebones et solution de jeu de haut niveau, le Razer Tomahawk cherche à offrir un mélange «  de pointe  » de fonctionnalités, de performances et de compatibilité de carte graphique, le tout dans un châssis inspiré de NUC. Certaines des spécifications clés incluent un processeur Intel Core i9 de 9e génération, avec un SSD PCIe 3.0 x4 de 512 Go, 2 To de stockage sur disque dur, 16 Go de mémoire DDR4-2667 et un RTX 3080 en option.

Le terme NUC (Next Unit of Computing) est souvent utilisé lorsqu’il s’agit d’ordinateurs de bureau de très petit facteur de forme, même si NUC est techniquement un terme Intel. En remontant à 2014, lorsque le PDG de Razer a dévoilé un design conceptuel pour un PC modulaire baptisé «  Project Christine  », Intel semblait avoir fait un pas en avant avec ce qu’il appelait Element. Nous avons vu de nombreux NUC Intel arriver sur le marché cette année, y compris le NUC 9 Extreme (NUC9i9QNX), que nous avons examiné en avril. Razer étant Razer est allé plus loin sur cette idée et a créé sa propre version du NUC, avec le Razer Tomahawk.

Ce qui distingue le Razer Tomahawk des autres NUC du marché, c’est sa capacité à grande échelle à installer une carte graphique pleine taille d’une longueur maximale de 320 mm, avec une hauteur maximale de 140 mm. Cela s’éloigne des systèmes de petit facteur de forme courants, qui doivent généralement opter pour des alternatives plus petites telles que la NVIDIA GTX 1650. Le Razer Tomahawk dispose d’un traîneau sans outil qui permet aux utilisateurs d’accéder au système, ce qui pourrait être pour mettre à niveau le stockage ou installez même une nouvelle carte graphique.

Bien qu’il s’agisse d’un système «modulaire», il s’agit essentiellement d’un fond de panier PCIe avec deux emplacements PCIe. Dans un emplacement se trouve la carte graphique et dans l’autre se trouve «le reste du PC». Ce reste du PC comprend un processeur mobile overclockable de 45 W (non évolutif), une mémoire (évolutive) et un stockage (évolutif). Bien qu’il existe une option barebones, Razer pré-remplit tous les modèles avec un SSD NVMe de 512 Go, un disque dur de 2 To et 16 Go de DDR4-2667 (Razer ne dit pas s’il s’agit de 1×16 ou 2×8). Sur les deux modèles, il y a un slot M.2 NVMe de rechange, et les barebones n’ont tout simplement pas le GPU discret, mais le GPU intégré peut être utilisé s’il n’y a pas de GPU discret présent.

Ce ne serait pas un produit Razer s’il n’avait pas de LED RVB. Il comprend un logo Razer vert éclairé sur le panneau avant, avec des LED RVB adressables sous le châssis pour donner un peu de flair. En se concentrant sur la taille, le châssis Tomahawk mesure 19,23 x 24,15 x 1,60 pouces (HxLxP), il est donc svelte et pèse également 16,2 lb. En termes de volume, le châssis lui-même mesure 10 L, ce qui est assez grand pour accueillir tous les composants lorsqu’ils sont conçus efficacement.

Ordinateur de bureau Razer Tomahawk Gaming NUC
Composant Barebones Système complet
CPU Intel Core i9-9980HK (Coffee Lake)
8 cœurs / 16 fils
Base de 2,4 GHz
Turbo 5,0 GHz
TDP 45 W
GPU Optionnel

(Intel UHD 630 si aucun)

NVIDIA RTX 3080 Founders Edition
Boost de 1,71 GHz
10 Go GDDR6X
Mémoire 16 Go de mémoire DDR4-2667
Espace de rangement 512 Go NVMe PCIe 3.0 x4
Disque dur de 2 To à 5400 tr / min
1 x M.2 PCIe 3.0 x4 (ouvert)
La mise en réseau 2 x LAN Gigabit
Sans fil Intel AX200 (Wi-Fi 6 / BT 5.0)
E / S 2 ports USB 3.2 G2 Type-C (Thunderbolt 3)
4 ports USB 3.2 G2 de type A
1 prise audio 3,5 mm
2 x Gigabit RJ45
1 x HDMI 2.0a
l’audio Port combiné TOSLINK 3,5 mm
Puissance Bloc d’alimentation SFX 750 W
Dimensions 19,23 x 24,15 x 1,60 pouces (HxLxP)
Poids 16,2 livres / 7,35 kg 18,3 livres / 8,3 kg
Tarification 2 400 $ 3200 $
Disponibilité ???

Compte tenu de la nature du matériel installé, Razer a choisi de refroidir activement le processeur et comprend deux ventilateurs de châssis de 120 mm montés sur le dessus, avec une ventilation sur les deux panneaux latéraux et le panneau supérieur. L’alimentation du Tomahawk est une alimentation SFX de 750 W préinstallée, bien que Razer n’ait pas spécifié le modèle exact.

En termes de connectivité, le Tomahawk comprend quatre ports USB 3.2 G2 Type-A, avec deux ports USB Type-C Thunderbolt 3 et une seule sortie vidéo HDMI 2.0a. Les utilisateurs optant pour le package complet, comprenant une carte graphique NVIDIA RTX 3080 Founders Edition, ajoutent trois DisplayPort 1.4b et une seule sortie vidéo HDMI 2.1. La mise en réseau comprend deux ports Gigabit Ethernet pilotés par des contrôleurs non spécifiés, tandis qu’il existe également une interface Intel AX200 Wi-Fi 6, qui inclut la prise en charge des appareils BT 5.0. Niché entre la carte mère et les graphiques, I / O est une prise audio unique de 3,5 mm qui peut accueillir des haut-parleurs ou servir de port combiné TOSLINK.

Quelques scénarios d’utilisation possibles pour ceux avec des poches sans fond ou des bureaux peu profonds pourraient trouver ce système idéal à emporter sur le réseau local, à destination et en provenance du travail, ou même pour un créateur de contenu en déplacement. Alors que Razer a dévoilé son propre châssis appelé Tomahawk Elite au CES 2019, le système de jeu Tomahawk est une version de haute qualité et infusée RVB du NUC 9 Extreme d’Intel.

Comme mentionné précédemment, le bureau de jeu Razer Tomahawk sera disponible en version barebone sans carte graphique pour un prix de base de 2400 $, tandis que le modèle complet équipé d’une RTX 3080 Founders Edition coûtera 3200 $. Ce n’est pas une dépense bon marché, en particulier pour un système Intel équipé d’un RTX 3080, mais ce dernier n’a pas été facile à trouver ces derniers temps.

Lecture connexe