La suite SPEC SERT de Standard Performance Evaluation Corporation est devenue la norme de l’industrie pour mesurer l’efficacité énergétique des serveurs au cours de la dernière décennie. Les autorités de réglementation telles que l’EPA des États-Unis et le METI du Japon sont quelques-unes des nombreuses personnes qui ont adopté la suite pour déterminer les seuils de divers programmes d’efficacité énergétique.

En août 2020, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) a publié la norme ISO/IEC 21836:2020 pour spécifier la méthodologie de mesure pour l’évaluation et le reporting de l’efficacité énergétique d’un serveur. Aujourd’hui, SPEC annonce SERT Suite 2.0.4, une mise à jour permettant son intégration dans la norme ISO. A noter que la suite SERT était déjà conforme à la norme ISO 21836. La nouvelle version intègre également des liens vers les rapports de conformité ISO. En plus d’inclure le dernier logiciel PTDaemon (v1.9.2) qui s’interface avec les analyseurs de puissance et les capteurs de température approuvés par SPEC, et les optimisations de l’interface graphique, SPEC SERT Suite 2.0.4 prend également en charge les serveurs basés sur les derniers processeurs ARM d’Ampère, Fujitsu et Marvell.

La suite SERT 2.0.4 est au prix de 2800 USD et est disponible en téléchargement immédiat. Étant une mise à jour de version mineure, la mise à niveau est gratuite pour les titulaires de licence SERT 2. Semblable à tous les autres benchmarks développés par SPEC, la suite SERT du comité SPECpower a été développée de manière indépendante des fournisseurs avec des représentants de l’ensemble de l’industrie. Inutile de dire que cela augmente considérablement la crédibilité de l’indice de référence. La suite SERT permet aux consommateurs/fournisseurs de services cloud de déterminer l’efficacité énergétique (et indirectement le TCO) d’une offre particulière pour leurs charges de travail. La dernière offre suit l’évolution des exigences de l’industrie.