NVIDIA a publié ce matin un nouveau jeu de pilotes pour ses cartes GeForce, version 466.27. Et bien que ce soit principalement pour la sortie de la semaine prochaine de Édition améliorée PC Metro Exodus et quelques autres jeux, cette dernière version de pilote de NVIDIA comprend également une mise à jour de leur manette anti-Ethereum, qu’ils ont d’abord implémentée dans leurs cartes GeForce RTX 3060. En bref, NVIDIA a peaufiné les futures cartes RTX 3060 pour exiger ce pilote (ou plus récent), ce qui les empêchera d’utiliser des pilotes plus anciens qui peuvent contourner le limiteur de hachage de NVIDIA. En conséquence, les cartes RTX 3060 expédiées à partir de la mi-mai seront à nouveau totalement verrouillées contre l’exécution d’Ethereum à pleine vitesse (native).

Pour rappel, en février, avec le lancement de la famille GeForce RTX 3060 de cartes vidéo de bureau, NVIDIA a mis en œuvre un nouveau mécanisme de limitation pour limiter artificiellement les performances d’extraction Ethereum des cartes. Cela a été fait dans le but de rendre les cartes moins appétentes pour les mineurs – qui ont tristement acheté des cartes sur ce qui est déjà un marché à approvisionnement limité – et ainsi garantir que plus de cartes parviennent aux joueurs. Malheureusement pour NVIDIA, cette stratégie a fonctionné pendant moins d’un mois avant que la société ne publie accidentellement un pilote sans le code anti-Ethereum complet en place, ce qui permet d’exploiter Ethereum à pleine vitesse dans certains cas.

Maintenant, après avoir appris de leur précédent snafu, NVIDIA tente une autre chance de verrouiller les performances de l’exploitation minière Ethereum dans les futures cartes RTX 3060 en mettant à jour leur limiteur de hachage et en empêchant ces nouvelles cartes d’utiliser l’ancien pilote de développement cassé.

Il met également à jour le limiteur de hachage de la GeForce RTX 3060 et est requis pour les produits expédiés à partir de la mi-mai 2021.

Pour déballer un peu cette déclaration courte (et quelque peu ambiguë), à commencer par le prochain lot de cartes RTX 3060, qui devraient commencer à être expédiées à la mi-mai, 466.27 sera la version minimale du pilote requise pour ces cartes. Ce qui, malgré le système de dénomination multi-branches de NVIDIA, est un pilote plus récent que le 470.05 compromis publié en mars. Ce pilote a le code du limiteur de hachage mis à jour, et donc, à l’exception de futures erreurs non forcées de la part de NVIDIA, il ne sera pas possible d’exploiter Ethereum à pleine vitesse sur les futures cartes RTX 3060.

NVIDIA a par ailleurs été assez discret sur son code anti-Ethereum, mais grâce à leur flub de mars et aux efforts des mineurs pour contourner le code, nous pouvons avoir une estimation éclairée de ce que NVIDIA fait sous le capot avec ces futurs RTX 3060 cartes. Très probablement, NVIDIA a fait sauter un eFuse ou deux afin d’exiger que les GPU GA106 nouvellement créés ne puissent pas être utilisés avec des BIOS plus anciens. En modifiant l’exigence minimale du BIOS, NVIDIA peut demander au BIOS le plus récent d’appliquer l’exigence du pilote le plus récent, le pilote appliquant à son tour (ou au moins aidant à appliquer) la manette des gaz Ethereum. Tout compte fait, c’est très similaire au fonctionnement de la sécurité matérielle sur les consoles, où NVIDIA a une certaine expérience grâce au Nintendo Switch alimenté par Tegra X1.

Quant à savoir si cette tentative sera meilleure que la précédente de NVIDIA, il reste à voir. Mais même en ce qui concerne les cartes RTX 3060 de la génération actuelle, la manette anti-Ethereum de NVIDIA a largement résisté; le snafu de mars a révélé que NVIDIA opérait déjà une stratégie de «défense en profondeur» avec plusieurs contrôles pour identifier les cartes minières, à la recherche de choses telles que des cartes fonctionnant sur un bus PCIe x1 et des cartes non connectées à des moniteurs. Donc, s’il y a des faiblesses, en particulier du côté Linux, alors ce sera l’occasion pour NVIDIA de consolider les choses pour leur accélérateur anti-Ethereum.

Enfin, NVIDIA nous a également informés que ces cartes RTX 3060 révisées ne seront pas étiquetées différemment des cartes RTX 3060 existantes. Étant donné que les spécifications et les fonctionnalités du produit n’ont pas changé – et vraisemblablement le GPU non plus -, les cartes révisées seront vendues avec la même marque RTX 3060 que depuis leur lancement en février. Donc, une fois que ces cartes arriveront sur le marché, cela finira par être un échange relativement silencieux.