En mars de cette année, Micron a annoncé qu’il se retirerait complètement de l’activité 3D XPoint, abandonnant la technologie et mettant en vente sa seule usine 3D XPoint. Quelques mois plus tard, Micron a trouvé un acheteur pour la fab – et ce n’est pas Intel. Ce sera plutôt Texas Instruments qui reprendra la fabuleuse, l’achetant à Micron pour 900 millions de dollars avec l’intention de la convertir en processeurs analogiques et intégrés.

La vente de l’usine de Lehi est le dernier et dernier chapitre des efforts déployés depuis des années par Micron pour dénouer sa coentreprise de mémoire non volatile avec Intel, IM Flash. Au cours de la dernière décennie, Micron a acquis la part d’Intel dans l’entreprise en plusieurs étapes, aboutissant à l’acquisition du joyau de l’ancien partenariat, l’usine 3D XPoint de Lehi, Utah, en 2018. Depuis lors, Micron a décidé de dissoudre son 3D XPoint. partenariat avec Intel entièrement, culminant avec l’abandon complet de la technologie par la société, laissant à Micron une usine moderne dont elle n’avait pas besoin dans l’immédiat.

À cette fin, Micron a mis la fabuleuse en vente plus tôt cette année et a rapidement trouvé un acheteur au milieu de la crise des puces en cours. Et tandis que l’ancien partenaire (et client actuel) Intel était le candidat le plus probable, ils n’étaient pas un fer de lance. Comme notre propre Billy Tallis l’a dit à l’époque « Intel n’est pas assuré d’être l’acheteur de la fab Lehi, UT. Ils ont sans doute déjà eu l’occasion de le faire alors qu’Intel et Micron ont dénoué leur partenariat ».

Au lieu de cela, la fabrique de mémoire ira à Texas Instruments, qui achète le bâtiment – ​​mais pas tous les outils. Bien que conçue pour la production 3D XPoint, l’usine Lehi est par ailleurs une usine moderne de 2 millions de pieds carrés qui peut traiter des plaquettes de 300 mm et est facilement convertible à d’autres utilisations ; et c’est dans cette direction que TI va prendre les choses. La société envisage actuellement d’équiper la fabrique pour la production de processeurs analogiques et embarqués sur les nœuds 65 nm et 45 nm, avec la possibilité de prendre la fabrique « au-delà de ces nœuds selon les besoins ». Pour Texas Instruments, ce sera leur quatrième fabrication de 300 mm.

Pendant ce temps, les outils de mémoire restants que TI n’achète pas seront d’autres atouts pour Micron, qui en conservera certains et vendra le reste. Selon le communiqué de presse de la société, certains de ces outils sont redéployés vers d’autres usines Micron, certains ont été vendus et d’autres sont toujours en vente. Micron ne mentionne pas qui sont les acheteurs d’outils, mais étant donné la nature spécialisée de l’équipement, il ne serait pas trop surprenant qu’Intel en fasse partie. Dans l’ensemble, Micron évalue les outils à 600 millions de dollars, ce qui porte la valeur totale de la transaction à 1,5 milliard de dollars.

La vente devrait être conclue à la fin de l’année, date à laquelle TI proposera de conserver tout le personnel de Lehi alors que l’usine se convertira aux processus analogiques et logiques de TI.

Enfin, pour la seule entreprise à utiliser réellement la mémoire 3D XPoint, la vente du Lehi remet en question les propres plans de production 3D XPoint d’Intel. Après avoir vendu sa part de l’usine à Micron, Intel est devenu client de la seule usine 3D XPoint au monde fin 2019 – un accord qui a laissé l’usine fonctionner dans le rouge pour Micron, car les commandes 3D XPoint d’Intel n’étaient pas suffisantes pour utiliser pleinement la fab. IM Flash a également développé conjointement la technologie de mémoire 3D XPoint actuelle (deuxième génération) d’Intel, et on pense que l’usine Lehi a produit toute cette mémoire pour Intel.

Il reste donc à voir à quel point Intel sera impacté, car la vente met une horloge de fonctionnement sur combien de temps ils peuvent acheter de la mémoire 3D XPoint auprès de la fabrique tierce. Finalement, Intel devra mettre en place sa propre usine – probablement à Rio Rancho, NM, où se déroule sa R&D 3D XPoint – mais jusqu’à présent, la société n’a annoncé aucun de ces plans.

Sources : Texas Instruments, Micron