La nouvelle vient de tomber: Rivet Networks, la société derrière la gamme Killer de produits de mise en réseau accélérée et d’outils d’analyse, est en cours d’acquisition par Intel. Ces deux sociétés ont travaillé très étroitement ces derniers temps, utilisant une stratégie de silicium unifiée pour le dernier silicium de réseau Ethernet gigabit, ainsi que des cartes d’extension Wi-Fi 6 et des modules CNVi CRF pour ordinateurs portables. Cette nouvelle acquisition pour Intel permettra un élément de surveillance et d’optimisation du trafic Ethernet que le portefeuille n’avait pas auparavant, mais il sera intéressant de voir comment Intel gère l’acquisition par rapport à lorsque Qualcomm Atheros a acquis Rivet Networks il y a quelques années.

Un grand nombre d’utilisateurs avertis de la technologie qui existent depuis un certain temps connaissent la marque Killer de produits de réseautage. La société a initialement fait irruption sur la scène avec un FPGA et un gros dissipateur thermique K cherchant à offrir des latences PC-à-Internet plus faibles, en particulier dans les jeux. Au fil du temps, FPGA est devenu son propre contrôleur ASIC et Gigabit Ethernet, et la société a évolué vers la capacité de détecter et de façonner le trafic réseau de manière transparente, permettant au trafic de haute priorité de passer avec la latence la plus faible, mais les téléchargements et le streaming pour obtenir le plus bas latence. Les utilisateurs pouvaient configurer leur réseau, ainsi que le trafic direct via différentes interfaces réseau si deux produits Killer étaient pris en charge.

La société a initialement démarré sous le nom de Bigfoot Networks et est arrivée sur le marché avec le Killer NIC en 2006. La division Atheros de Qualcomm, axée sur la mise en réseau, a acquis la société en septembre 2011. L’acquisition avec Qualcomm a donné beaucoup accès aux capacités de construction ASIC de Qualcomm, apportant ainsi la puissance de la carte réseau par rapport à un FPGA, mais aussi en augmentant la capacité du matériel et des logiciels. Cependant, après plusieurs années d’absence de développement de produits ou d’itérations générationnelles, les fondateurs et ingénieurs d’origine de la société se sont retirés de Qualcomm pour former Rivet Networks, dans le but de reconstruire la marque Killer. Travaillant à l’origine avec le silicium Atheros de Qualcomm, Rivet Networks a commencé à s’associer avec Intel et Realtek sur diverses pièces offrant une version standard sous la marque normale ou la version Killer avec des capacités supplémentaires de détection et de mise en forme du réseau. Cela a conduit à une résurgence des capacités du matériel, Dell, MSI, GIGABYTE, ASRock et d’autres OEM devenant des clients.

Lorsque nous avons vu une carte réseau Killer dans le Dell XPS, la société avait vraiment réussi. Les machines professionnelles de Dell ont également eu accès à SmartByte, un algorithme de détection d’application spécial pour les utilisateurs finaux et les clients commerciaux de Dell. Rivet Networks a également développé un certain nombre de technologies dans son portefeuille, notamment la prise en charge de mécanismes de type commutateur pour les systèmes multi-contrôleurs ou des services d’extension Wi-Fi via le multiplexage temporel du modem Wi-Fi.

Toutes ces technologies tomberont désormais sous l’égide d’Intel. L’équipe de Rivet Networks rejoindra le groupe de solutions sans fil d’Intel au sein du groupe informatique client. Étant donné que les deux groupes ont récemment travaillé en étroite collaboration avec les puces de mise en réseau AX201 et Killer AC-1535, qui sous les deux utilisent du silicium Intel, il sera intéressant de voir où tout cela va partir d’ici. Je connais un certain nombre de plans sur lesquels l’équipe Rivet travaillait, certains d’entre eux seraient très bénéfiques pour le marché des consommateurs, j’espère donc qu’Intel gardera la même passion en vie.

Cette nouvelle est toujours d’actualité, nous mettrons à jour à mesure que nous aurons plus d’informations