Dans un article de blog sur Medium aujourd’hui, John Bonini d’Intel a confirmé que la société lancerait sa plate-forme de bureau de nouvelle génération au premier trimestre 2021. Cela est confirmé comme Rocket Lake, probablement sous le 11 d’Intele Marque Gen Core, et comprendra la prise en charge de PCIe 4.0. Après plusieurs mois (et les cartes mères Z490) mentionnant le support Rocket Lake et PCIe 4.0, cette note d’Intel est la principale source qui confirme tout.

Le billet de blog ne donne pas plus de détails sur Rocket Lake. De notre côté de la clôture, nous supposons qu’il s’agit d’un autre processeur 14 nm, avec des questions quant à savoir s’il est construit sur la même architecture Skylake que les cinq générations précédentes de 14 nm, ou s’il s’agit d’un back-port des dernières conceptions de microarchitecture Cove d’Intel. Ajoutez la prise en charge de PCIe 4.0 plutôt que PCIe 3.0 – il n’ya pas d’indication spécifique pour le moment selon laquelle il y aura une augmentation du nombre de voies PCIe à partir du processeur, bien que cela ait été une idée qui a été lancée. Certaines cartes mères, telles que l’ASRock Z490 Aqua, semblent avoir été construites avec l’idée d’un slot M.2 de stockage spécifique PCIe 4.0, qui, lorsqu’il est utilisé, rend le slot PCIe 3.0 plus accessible.

Il est à noter dans le blog que John Bonini (vice-président / directeur général pour les ordinateurs de bureau / stations de travail / jeux d’Intel) cite les fréquences de processeur élevées comme une mesure clé pour la haute performance dans les jeux et les applications populaires, en mentionnant les différentes technologies Turbo Boost d’Intel. Dans le même paragraphe, il cite ensuite l’overclocking des processeurs Intel à 7 GHz, sans mentionner que ce type d’overclocking n’est pas fait pour le jeu ou le workflow. Le billet de blog semble également rebondir entre parler de joueurs passionnés à la fine pointe de la technologie et évincer toutes les performances du haut de gamme, pour ensuite mentionner les joueurs occasionnels sur les graphiques mobiles; il semble erratique et un peu bipolaire. Notez que cet article de blog est également publié sur Medium, plutôt que sur le site Web d’Intel, pour une raison quelconque, et semble également modifier la taille de la police au milieu du paragraphe dans la version qui nous a été envoyée.

La raison pour laquelle ce billet de blog est publié aujourd’hui, à mon avis, est double. Premièrement, de récentes fuites non confirmées concernant la feuille de route d’Intel ont fermement placé la prochaine génération de processeurs de bureau dans ce croisement Q1 / Q2 en 2021. En sortant et en confirmant une fenêtre de lancement au premier trimestre, Intel met au moins ces rumeurs au lit. La deuxième raison tient à ce que la concurrence annonce: AMD a une présentation liée au Zen3 le 8 octobree, et donc avec la note de bas de page d’Intel, nous savons au moins ce qui se passe avec l’équipe bleue et l’équipe rouge.

Lecture connexe