Les cartes à petit facteur de forme sont toujours un sujet de discussion clé pour tout marché de bureau. La répartition habituelle des ventes de Mini-ITX pour une génération donnée est généralement d’environ 10%, et parce que ces cartes se retrouvent dans les systèmes à moindre coût, on a tendance à se concentrer sur l’extrémité la moins chère du spectre, même en ce qui concerne le chipset de la série Z qui est celui avec toutes les cloches et les sifflets. Avec les nouveaux processeurs Comet Lake-S d’Intel, allant de Celeron jusqu’au Core i9, et avec le nouveau socket pour Comet Lake, il y aura une demande renouvelée pour ceux qui cherchent à construire un système Intel à petit facteur de forme. L’une des cartes mini-ITX low-cost populaires de chaque génération provient de BIOSTAR, et nous testons aujourd’hui la Z490GTN.

Construire le cuirassé Biostar

Tous les arguments en faveur de la construction d’un système à petit facteur de forme ont été discutés ad nauseum: le mini PC home cinéma (HTPC), la machine de jeu à petit facteur de forme, l’option de serveur à usage unique ou la machine de bureau ou de travail basse consommation. Tout au long de la décennie, les sociétés de cartes mères ont varié entre des conceptions mini-ITX à faible coût, économisant beaucoup de sous dans la conception, jusqu’aux modèles flashy hautes performances et à coût élevé qui coûtent plus que beaucoup de cartes mères ATX pleine taille décentes . Nous pouvons voir que ces cartes mères, sur les chipsets de la série Z, vont de 120 $ à 350 $ et plus, et c’est un exercice intéressant de voir quels segments de prix finissent par être promus dans quelle génération.

Avec le nouveau chipset Z490, Biostar a opté pour une conception plus milieu de gamme dans le Z490GTN. Ce modèle de 200 $ est dans la fourchette de prix souvent considérée comme hyper-compétitive. À ce prix, il est peut-être trop élevé pour un système de base (attendez la version du chipset de la série B), ce qui signifie que Biostar doit faire un effort pour fournir suffisamment de fonctionnalités de milieu de gamme pour que la carte mère en vaille la peine. Avec le Z490GTN, les points forts incluent un emplacement PCIe 3.0 x4 NVMe, un placement utile des connecteurs et des en-têtes (souvent un problème sur ces cartes de taille), un emplacement PCIe 3.0 x16 renforcé et la prise en charge de 64 Go de DDR4-4000.

La gamme GTN de cartes Biostar mini-ITX a été populaire au fil des ans, souvent en raison de sa simplicité et de son prix. Ces cartes n’ont rien de vraiment excellent – elles semblent être en mesure de fonctionner et de fournir une implémentation sans fioritures. Le Z490GTN en est un exemple, mettant en œuvre une conception simple à 6 + 2 phases sur l’alimentation, des ports SATA qui ne se bloquent pas lors de l’utilisation de connecteurs coudés, la prise en charge de la connectivité héritée, un contrôleur Ethernet Gigabit Intel et un audio Realtek économique. Une chose que je dois souligner, bien que Biostar déclare que cette carte mère a la capacité de prendre en charge le Wi-Fi 6, ce n’est que par une carte d’extension, qui n’est pas fournie avec la carte mère.

Biostar souhaite promouvoir son utilisation de connecteurs à broches de plus haute densité dans les connexions ATX 24 broches et 12V à 8 broches, ce qui, selon la société, réduit la résistance du fil et offre donc une température de fil plus basse, ce qui réduit les problèmes de dégrégation des broches. Il semble que les cartes mères de Biostar soient peut-être utilisées dans des endroits où cela pose un problème, tels que les pays à humidité élevée ou dans les pays où la température ambiante est de 30 ° C + (souvent, ces emplacements vont également ensemble).

Résumé des résultats

Dans l’ensemble, nous n’avons vu aucune surprise majeure de la part du Biostar Z490GTN et il a conservé une bonne partie de sa compétitivité par rapport à nos autres plates-formes Z490. Parmi les cartes testées jusqu’à présent, la Z490GTN a remporté sa principale victoire en puissance au repos, qui est souvent un élément clé pour ces cartes mères à petit facteur de forme. Tout le reste était en marge avec d’autres cartes mères.

Puissance: Long ralenti (avec GTX 1080)

L’overclocking et les thermiques avec une carte mini-ITX sont souvent un champ de bataille clé, car ils équilibrent une bonne conception avec un bon firmware ainsi que le montant dépensé pour l’alimentation et le refroidissement.

Dans le cadre de ce test, nous avons testé avec deux BIOS (514 et 522), et les résultats 522 étaient plus élevés, mais cela s’est fait au détriment des pires thermiques. Ils ont tous deux donné des températures VRM élevées, supérieures à 85 ° C +. C’est un domaine où une carte mini-ITX de 200 $ ne semble pas le couper – nous avons vu un delta de + 36 ° C par rapport aux cartes ATX plus grandes et plus chères, en utilisant notre processeur Comet Lake à 8 cœurs réglé à 5,1 GHz tout-cœur . À ces températures, nous roulions même sur les rails de la stabilité dans notre overclock. Même si cette carte mère est une Z490, et l’un des avantages qui en résultera sera la possibilité d’overclocker, ce n’est peut-être pas la meilleure carte pour le faire.

Dans l’ensemble, cette carte a du potentiel, et il vaut la peine de creuser dans les détails pour savoir s’il s’agit de la carte mère qui vous convient.

Carte mère testée par Gavin Bonshor.
Aperçu, inspection visuelle et conclusion par Ian Cutress.
Autres pages écrites par Gavin Bonshor.