Hier, lors de l’appel sur les résultats trimestriels de Marvell, la société avait annoncé par surprise qu’elle prévoyait de restructurer son équipe de développement de processeurs de serveur vers des solutions entièrement personnalisées, abandonnant les projets de conception de produits «prêts à l’emploi».

Les déclarations d’appel de gain pertinentes sont les suivantes:

«Tout à fait alignés sur notre accent croissant sur les solutions personnalisées, nous faisons évoluer nos efforts de processeur de serveur ARM vers un modèle d’engagement personnalisé.

[…]

Après avoir travaillé avec eux pendant plusieurs générations, il est devenu évident que l’opportunité à long terme est pour les processeurs de serveur ARM personnalisés en fonction de leurs cas d’utilisation spécifiques plutôt que pour les produits standard du commerce. La puissance de l’architecture ARM a toujours été dans sa capacité à être intégrée dans des conceptions hautement personnalisées optimisées pour des cas d’utilisation spécifiques, et nous voyons que les applications de centre de données à grande échelle ne sont pas différentes. Grâce à notre vaste savoir-faire en matière de processeurs et désormais à notre capacité ASIC personnalisée, Marvell est idéalement positionnée pour saisir cette opportunité. La quantité significative d’IP et de technologie de processeur de serveur ARM uniques que nous avons développées au cours des dernières années est idéale pour créer les processeurs personnalisés que les hyperscaleurs demandent.

Par conséquent, nous avons décidé de cibler les investissements futurs sur le marché des serveurs ARM exclusivement sur des solutions personnalisées. Le modèle commercial sera similaire à nos programmes ASIC et personnalisés où les clients contribuent à l’ingénierie et masquent les dépenses via NRE pour que nous puissions développer et fabriquer des produits spécialement pour eux. Nous pensons que c’est la meilleure façon pour nous de continuer à favoriser l’adoption croissante du calcul ARM sur le marché des serveurs. « 

Nous avons eu l’occasion de faire un appel de suivi avec les équipes de Marvell pour obtenir un peu plus d’informations sur le raisonnement d’une telle décision, étant donné qu’il y a seulement 6 mois lors du lancement du ThunderX3, la société avait déclaré qu’ils prévoyaient d’expédier des produits d’ici la fin de cette année.

En effet, comme nous l’avons compris, Marvell considère le marché des serveurs Arm à ce moment comme étant purement concentré autour des grands clients hyperscaler qui ont des exigences spécifiques en termes de charges de travail, qui nécessitent des optimisations architecturales spécifiques.

Marvell considère que le marché au-delà de ces clients hyperscaler n’est pas suffisamment important pour être d’une valeur suffisante pour s’engager, et l’entreprise préfère donc recentrer ses efforts vers des collaborations plus étroites avec les clients hyperscaler et répondre à leurs besoins.

La déclaration dresse une vue relativement sombre du marché des serveurs Open Arm en ce moment; dans les mots de Marvell, ils n’excluent pas les produits et les conceptions du commerce dans plusieurs années quand et si les serveurs Arm deviennent omniprésents, mais ce n’est actuellement pas la meilleure stratégie financière pour le système économique actuel. C’est une vision assez dure du marché et remet en question les ambitions d’autres fournisseurs de serveurs Arm tels que Ampere.

La société semblait très optimiste à propos de l’activité de conception de semicônes personnalisés, et elle semble constater un grand intérêt pour les solutions personnalisées 5 nm de dernière génération qu’elle est en mesure de proposer.

La société a déclaré lors de l’appel gagnant qu’elle prévoyait toujours d’expédier le ThunderX3 d’ici la fin de cette année, mais a déclaré qu’au-delà, elle recherchait des opportunités personnalisées pour ses clients hyperscaler.

Nous n’avons pas encore de confirmation de ce que cela signifie pour la partie ThunderX3 à double matrice qui était prévue pour 2021, mais il semble que nous ne verrons plus un produit disponible publiquement avec le ThunderX4 intégré, ce qui est regrettable étant donné que la société avait présenté sa feuille de route pour les puces jusqu’en 2022 il y a seulement quelques semaines à HotChips.

Bien que la société déclare qu’elle continuera à tirer parti de son adresse IP personnalisée à l’avenir, je me demande si cette décision a quelque chose à voir avec la récente montée en puissance d’Arm dans le centre de données, et leurs microarchitectures de processeur Neoverse très compétitives et leurs interconnexions personnalisées, permettant essentiellement à quiconque pour concevoir des produits hautement personnalisables en interne, créant ainsi une concurrence significative sur le marché.

Du point de vue de Marvell, tout cela semble parfaitement logique car la société se réajuste simplement en fonction de l’argent et des opportunités de croissance maximale des revenus. Avoir un hyperscaler gagner et le garder est déjà une part importante du marché total, et je pense que c’est l’objectif de Marvell au cours des prochaines années.

Lecture connexe: