Aujourd’hui, Intel annonce des mises à jour de la plupart de ses gammes de produits SSD. Leurs produits basés sur 3D NAND sont mis à jour pour utiliser les 144 couches QLC et TLC NAND d’Intel. Du côté Optane de l’entreprise, nous avons des spécifications détaillées pour le premier produit à utiliser la mémoire 3D XPoint de deuxième génération, et une solution de mise en cache de mémoire Optane mise à jour pour les PC clients. Intel a également révélé le nom de code de ses modules de mémoire persistante Optane de troisième génération, qui seront lancés avec les processeurs Sapphire Rapids Xeon.

  • SSD D7-P5510 – Datacenter NVMe, 144 L TLC
  • SSD D5-P5316 – Datacenter NVMe, 144L QLC
  • SSD 670p – Client / consommateur NVMe, 144L QLC
  • Optane SSD P5800X – Datacenter NVMe, 3D XPoint de deuxième génération
  • Mémoire Optane H20 – Client NVMe, 144L QLC + 3D XPoint
  • Optane Persistent Memory série 300: Crow Pass – DIMM 3D XPoint

Certains de ces produits ont déjà commencé à être expédiés et sont officiellement lancés ce mois-ci, tandis que d’autres sont simplement annoncés aujourd’hui et seront lancés en 2021, avec des spécifications complètes et des prix divulgués à l’approche du lancement.

NAND 3D 144L pour les SSD de datacenter

Les deux premières annonces SSD sont des mises à jour des SSD de centre de données Intel utilisant 3D NAND. Le nouveau D7-P5510 utilise 144L 3D TLC NAND et est le successeur du D7-P5500 qui utilise 96L TLC. Étant donné que le P5500 était un produit uniquement OEM plutôt que largement distribué via le canal, le P5510 servira également de successeur au P4510 pour la partie de la clientèle. Intel n’a pas annoncé de remplacement de 144L pour le D7-P5600, l’homologue à surprovisionnement supérieur du P5500.

Les nouveaux SSD D5-P5316 de 15,36 To et 30,72 To de capacités U.2 ou E1.L utilisent le NAND 144L QLC NAND d’Intel. La version E1.L permet à Intel d’atteindre l’objectif initial du facteur de forme « Ruler » en activant 1 Po de stockage dans un serveur 1U. Étant donné que le P5316 remplace l’ancien P4326 (64L QLC et PCIe gen3), il s’agit d’une mise à niveau beaucoup plus substantielle par rapport à son prédécesseur que le P5510 basé sur TLC. Outre l’introduction du contrôleur SSD NVMe d’entreprise de troisième génération d’Intel dans leur gamme de produits QLC, le changement le plus important apporté par le P5316 est un changement majeur dans le fonctionnement de la couche de traduction Flash. Le P5316 permet une réduction de 16x de la DRAM en modifiant la couche de traduction Flash du SSD pour qu’elle fonctionne avec une granularité de 64 Ko au lieu de 4 Ko. Nous avons vu quelques autres SSD d’entreprise apporter ce type de changement, comme l’Ultrastar DC SN340 de Western Digital, qui utilise une granularité FTL de 32 Ko. Les économies de DRAM d’un FTL à grain plus grossier contribuent à rendre les disques SSD haute capacité plus abordables, mais au détriment des performances et d’augmentation de l’amplification d’écriture pour les écritures aléatoires de petite taille de bloc. La tendance générale dans l’industrie est d’adopter les espaces de noms zonés NVMe pour de tels disques, empêchant entièrement les écritures aléatoires plutôt que de compter sur le logiciel hôte pour faire attention à l’émission d’E / S de petits blocs. Cependant, Intel ne semble pas encore prêt à adopter cette approche.

Le P5510 basé sur TLC et le P5316 basé sur QLC utilisent la même plate-forme de contrôleur que les autres disques SSD Intel de la série P5000 annoncés plus tôt cette année. Ces disques ont introduit le contrôleur SSD NVMe d’entreprise de troisième génération d’Intel, leur premier support PCIe 4.0. Les nouveaux disques 144L ne poussent pas vraiment plus loin les performances ou les fonctionnalités, mais seront plus largement disponibles et devraient être moins chers que les disques 96L. Le P5510 basé sur TLC a déjà été échantillonné aux clients pour qualification et sera expédié pour des revenus d’ici la fin de cette année. Le P5316 basé sur QLC est en cours d’échantillonnage et sera disponible au premier semestre 2021.

SSD 670p: 144L QLC pour les consommateurs

En ce qui concerne le secteur des SSD grand public, Intel présentera le SSD 670p QLC NVMe au premier trimestre 2021. Cela suit les traces des 660p et 665p avec une autre mise à jour du nouveau 3D QLC NAND et apporte également une mise à jour du contrôleur SSD à cette gamme de produits. Cependant, il ne s’agit encore que d’un produit PCIe gen3. Intel réintroduira la capacité de 512 Go qui manquait au 665p, mais ils n’ajoutent pas encore de capacités au-delà de 2 To. Les spécifications de performances et les prix détaillés seront partagés à l’approche du lancement du 670p.

Intel apporte un ajustement au comportement de mise en cache SLC de taille dynamique avec le nouveau 670p. Bien que les tailles de cache SLC maximale et minimale ne changent pas, Intel a réussi à améliorer la taille de cache qui sera disponible pour un lecteur partiellement rempli: un 670p à moitié plein aura toujours presque la taille de cache SLC maximale disponible, et le minimum la taille du cache ne sera atteinte que lorsque le lecteur sera plein à plus de 85%. Cela ne changera probablement rien pour de simples benchmarks qui écrivent en continu jusqu’à ce que le cache soit épuisé et que les performances diminuent, mais cela aidera à une utilisation dans le monde réel où les écritures arrivent par rafales.

Optane SSD P5800X: Alder Stream arrive

Le SSD d’entreprise Optane de deuxième génération tant attendu d’Intel, nommé Alder Stream, est enfin disponible sous le nom de P5800X. Il s’agit du premier produit à utiliser la mémoire 3D XPoint de deuxième génération, et il dispose également d’un contrôleur mis à jour pour prendre en charge PCIe 4.0. Le P5800X repousse les limites des performances disponibles à partir d’une interface PCIe 4.0 x4 avec des lectures séquentielles, des lectures aléatoires et des écritures aléatoires toutes prises en charge à plus ou moins de vitesse de ligne, et des écritures séquentielles un peu plus lentes à 6,2 Go / s. Et tandis que 1,5 M IOPS pour les lectures aléatoires ou les écritures aléatoires est déjà très impressionnant, le P5800X peut même atteindre 1,8 M IOPS sur un mix 70/30 – uniquement possible parce que PCIe est une interface full-duplex. Intel a également optimisé les lectures aléatoires mono-secteur de 512 octets, qui peuvent atteindre 4,6 millions d’IOPS. (Les disques SSD Flash ne sont généralement pas en mesure d’offrir des IOPS plus élevées pour 512 Go de lectures que 4 Ko de lectures, et beaucoup ont en fait des performances nettement inférieures pour les E / S de petits blocs.)

L’Optane DC P4800X de première génération a été lancé avec une cote d’endurance en écriture de 30 DWPD, augmentée plus tard à 60 DWPD. Le nouveau P5800X augmente encore l’endurance d’écriture à 100 DWPD. Les capacités vont de 400 Go à 3,2 To.

Mémoire Optane H20

La partie axée sur le client / consommateur de la famille de produits Optane d’Intel a considérablement diminué. Ils ne font plus de SSD Optane M.2 pour une utilisation en tant que stockage principal ou lecteurs de cache, et il n’y a pas encore eu de mention d’un dérivé du P5800X destiné aux passionnés pour remplacer les SSD Optane 900P et 905P (bien que si Intel envisage un tel produit, il est peu probable qu’ils l’annoncent avant d’avoir livré une plate-forme de bureau prenant en charge PCIe 4.0). Le seul produit client Optane dont Intel a parlé récemment est le disque hybride Optane Memory H10 composé d’un SSD QLC NVMe et d’un SSD Optane sur la même carte M.2. Un successeur est maintenant en route: l’Optane Memory H20 est prévu pour le deuxième trimestre 2021, intégrant des mises à jour côté QLC qui reflètent probablement les mises à jour du 670p, et un nouveau contrôleur sur la moitié Optane du disque. Le H20 sera toujours une solution PCIe gen3, donc nous continuerons probablement à voir les performances du côté NAND limitées en n’ayant accès qu’à deux des quatre voies PCIe. Intel augmente également les exigences de la plate-forme: un processeur mobile Core U-series de 11e génération et un chipset de série 500, et le pilote Intel RST version 18.1 ou ultérieure. Lorsque le H10 a été lancé, Intel avait jeté les bases du support sur leurs plates-formes de bureau, mais cet effort a été abandonné lorsque le H10 est devenu un produit uniquement OEM. Le H20 est dès le départ une pièce OEM uniquement dédiée aux mobiles, de sorte que les exigences de compatibilité de la plate-forme ne sont pas aussi problématiques qu’elles le seraient pour un SSD de vente au détail.

L’Optane Memory H20 sera disponible avec 512 Go ou 1 To de mémoire flash QLC NAND, chacun associé à 32 Go de mémoire 3D XPoint.

Optane Persistent Memory série 300: Crow Pass

Les produits Intel Optane Persistent Memory (3D XPoint dans un format DIMM) sont actuellement sur la deuxième génération 200 Series Barlow Pass pris en charge par Cooper Lake et les futures plates-formes Ice Lake Xeon. Les modules de mémoire persistante Optane de la série 200 utilisent toujours la mémoire 3D XPoint de première génération. Intel a maintenant révélé que la prochaine génération de la feuille de route porte le nom de code Crow Pass, qui sera probablement la série 300. Les modules Crow Pass seront lancés pour être utilisés avec les processeurs Intel Sapphire Rapids Xeon. On s’attend à ce que ceux-ci utilisent la mémoire DDR5, donc Crow Pass sera une mise à jour majeure de l’interface pour Optane Persistent Memory. Crow Pass devrait également apporter la mémoire 3D XPoint de deuxième génération au facteur de forme DIMM, il s’agit donc probablement d’une mise à jour beaucoup plus importante que les améliorations relativement mineures apportées par la série 200.

Lecture connexe