Lorsque les choses n’explosent pas ou ne brûlent pas ces derniers temps, il reste la question de la pandémie COVID-19 en cours. Alors que la première génération de vaccins se rapproche soigneusement de l’approbation, il reste encore beaucoup de recherche à faire, et diverses sociétés et consortiums du secteur technologique se sont mobilisés pour fournir des ressources informatiques pour ces efforts. L’un de ces participants est AMD, qui a annoncé en juin que la société ferait don de 7 pétaflops de systèmes informatiques haute performance, et annonce maintenant ce matin qu’elle se prépare pour une deuxième série de récompenses, qui impliquera 5 pétaflops supplémentaires. du matériel.

Comme pour les efforts précédents d’AMD, la deuxième série de dons du fonds COVID-19 HPC de la société verra la société attribuer des systèmes alimentés par AMD à divers instituts de recherche. Le matériel comprend des systèmes basés sur les processeurs EPYC «Rome» d’AMD, qui sont parfaitement associés aux accélérateurs Radeon Instinct MI50 d’AMD. Selon la société, les destinataires peuvent soit prendre directement livraison du matériel, soit recevoir un accès au matériel hébergé dans le centre de données grâce à Penguin Computing.

Dans l’ensemble, 21 instituts de recherche ont reçu ou sont sur le point de recevoir du matériel informatique dans le cadre du programme, notamment l’Université de Cambridge et la Stanford School of Medicine. Le nouveau matériel de ces institutions devrait être opérationnel au début du quatrième trimestre, moment auquel il sera utilisé pour «la génomique, le développement de vaccins, la science de la transmission et la modélisation».

Source: AMD